Alimentation du footballeur : Bien manger pour un match

Bien manger pour un match

Le footballeur doit faire attention à son alimentation et doit beaucoup s’hydrater avant, pendant et après le match. L’un des secrets pour être performant durant une rencontre de foot est de bien s’entraîner et de bien manger afin de gérer son énergie durant la compétition.

L’alimentation du footballeur avant le match

Il est recommandé de prendre son dernier repas 2 à 3 heures avant le début de la compétition. Cette disposition est valable pour tous les types de sport de compétition. Ce délai est nécessaire pour terminer sa digestion. Le sportif pourra ainsi courir de manière optimale sans être gêné par la lourdeur d’estomac, l’acidité gastrique ou autre désagrément. La digestion représente un effort supplémentaire à l’organisme. Le footballeur doit privilégier un repas léger. Éviter dans ce cas les aliments difficiles à digérer, les matières grasses, les aliments qui ballonnent et les repas trop copieux. Le sportif doit également assurer une bonne hydratation puisque les règles du foot interdisent l’hydratation des joueurs pendant la partie.

Bien se nourrir pendant la mi-temps

Après 45 minutes d’efforts, le footballeur doit s’hydrater et privilégier l’apport énergétique. Pour l’hydratation, il faudra se méfier des boissons énergétiques trop riches en glucides. L’apport énergétique du sportif se fait en avalant des aliments contenant les glucides rapides. Cet élément favorise la récupération des énergies dépensées au cours de la première mi-temps tout en anticipant la dépense lors de la reprise du match. On peut avaler une alimentation solide comme des barres céréalières, fruits ou fruits secs, gâteaux secs non gras.

Conseils nutritionnels pour mieux récupérer après l’effort ?

Après une partie, il est fortement recommandé d’organiser une collation. Cet événement est composé d’un apport hydrique et sucré. La réhydratation mélangée à un apport sucré devra être accomplie avec une eau alcaline, riche en minéraux et en bicarbonate. Cette réhydratation permet de neutraliser certains déchets acides de l’effort tout en compensant les oligo-éléments perdus.

En mangeant un fruit frais comme du kiwi ou des oranges, le sportif récupère rapidement l’énergie grâce à l’absorption de vitamine C. On peut également bénéficier d’un apport protéiné léger en avalant du yaourt sucré, ou en buvant un verre de lait écrémé sucré. Rappelons que l’absorption de sucres lents présents dans les pâtes, pommes de terre ou riz est primordiale afin de reconstituer ses réserves énergétiques.

On doit également y ajouter une ration protéinée afin de favoriser la régénération et la cicatrisation musculaire en mangeant notamment de la viande, œuf, jambon, poisson… Le footballeur doit également manger des crudités et légumes afin de bénéficier de vitamines et des antioxydants.