Comment les footballeurs font-ils faillite ?

Il avait tout perdu en l’espace d’une vingtaine d’années, son prestige et son argent. Pour de multiples raisons, 50 % des footballeurs professionnels européens sont ruinés peu après leur retraite. Les dépenses excessives, les divorces,  les addictions aux paris et aux drogues, les mauvais conseillers, etc. ont eu raison d’eux.

Les dépenses excessives et problèmes personnels

Récemment, Brad Friedel, gardien de but de Tottenham et Lee Hendrie, ancien joueur d’Aston Villa ont rejoint la longue liste des joueurs européens qui ont fait faillite. Pourtant,  durant leur carrière, ces hommes ont reçu des millions d’euros  pendant leur temps de gloire. Maintenant, ils sont déclarés complètement en faillite et sont même criblés de dettes du fisc.

Les multiples faillites de ces joueurs peuvent être expliquées premièrement par  l’absence de bon sens sur leurs dépenses personnelles. Ainsi, beaucoup d’entre eux ont tendance à dépenser des sommes d’argent colossales pour satisfaire le plaisir et par arrogance entre joueurs. La raison de leurs dépenses excessives peut donc être liée simplement à la pression sociale de leurs équipiers. Dès fois, les dépenses sont nécessaires pour régler des problèmes familiaux, des fois des problèmes de dépendances aux drogues et à l’alcool, dès fois pour des problèmes sentimentaux qui se soldent sur des ruptures et des divorces qui coûtent vraiment cher. Mais, il arrive aussi que les joueurs ont un besoin inassouvi de dépenser davantage et toujours plus sans compter.

Mauvais investissement

Outre les dépenses personnelles, très peu de joueurs se risquent à investir dans un projet durable dans le temps. La majorité opte pour un investissement à risque : en effet, les joueurs qui ont misé gros uniquement sur les immobiliers ont perdu une bonne part de leur action durant les temps de crise. Les mauvais investissements sont liés à de mauvais conseillers financiers.

L’impôt

C’est la cause la plus courante des faillites précoces des footballeurs. Cela peut être dû à de l’inattention ou de l’incompréhension. Dans tous les cas, le fisc peut amputer jusqu’à 50 % du salaire du footballeur. La solution consistera surtout à instruire les footballeurs dans leur gestion de patrimoine et leur devoir  civique ou du moins leur donner de meilleurs conseillers financiers. En effet, ce sont les problèmes de gestion de leur argent qui touche la majorité des joueurs et qui fait qu’ils n’ont même pas conscience de ce qu’il leur arrive quand la banque ou le fisc frappent à leur porte.