Que devient le projet de Superligue européenne ?

Superligue européenne

Récemment, le monde du football européen traverse un désaccord sans précédent. Il s’agit de la tension entre l’UEFA et certains grands clubs professionnels comme le Juventus ou encore le FC Barcelone. Selon Dan Bloch, ces derniers souhaitent sortir des normes du foot européen en créant une autre ligue concurrente directe de la ligue des champions de l’UEFA, nommée « la super League ».

En effet, la plupart des grands clubs se plaignent du modèle économique de l’UEFA. Ces derniers évoquent que les récompenses octroyées par cet organisateur ne sont pas suffisantes pour couvrir toutes leurs dépenses pendant une saison.

 

Le modèle économique de l’UEFA en quelques lignes

Les passionnés du jeu collectif de football le savent sûrement. Le modèle économique de l’UEFA se trouve face à des critiques déclenchées par le déséquilibre compétitif qui subsiste au niveau des différents clubs de foot inscrits dans la compétition des ligues de champions chaque année. Ce déséquilibre est souligné suite à la modification de le mode de sélection des clubs participants depuis 1993.

En ce qui concerne les différentes recettes des contrats de l’UEFA en ligue des Champions, elles sont réparties comme suit. 75% des gains totaux perçus, que ce soit en provenance de la billetterie, des droits de télévision ou encore du sponsoring qui revient aux 32 clubs participants sortant du match de groupe.

Justement, selon dan bloch, c’est cette structure de répartition de recette entre les clubs participants qui constitue l’origine principale de la création d’une autre compétition « la Super Ligue ». Mais la question dont beaucoup se posent est que: est-ce que c’est vraiment la meilleure solution pour que les clubs puissent s’acquitter et éponger leurs dettes?

 

Les chartes du projet Super Ligue

Le projet Super Ligue constitue l’initiative des 11 grands clubs de football professionnels. Il s’agit entre autres de la Juventus, du FC Barcelone, du Real de Madrid ou encore de Paris Saint-Germain. Selon Dan Bloch, une chose les réunit, c’est leur dette tout aussi colossale les unes que les autres.

Parmi les grandes lignes, des réformes menées dans la Super Ligue sont:

– Il n’y aura plus de membres permanents. Cela dit, les précédents vainqueurs ne seront plus automatiquement admis dans la prochaine saison;

– Chaque club sera valorisé suivant ses résultat dans sa ligue nationale;

– La Super Ligue ne sera composée que de 20 membres. De cette manière, chaque ligue sera sur le même pied d’égalité et aura la chance de décrocher un titre.

Par-dessus tout, les dépenses de chaque club seront réduites puisque le nombre de matchs va être réduit.

 

En ce jour, que devient le projet Super Ligue ?

Les avis restent mitigés concernant la concrétisation du projet Super Ligue. Certains affirment qu’il est mort-né. D’autres soulignent que le projet est juste en stand-by, mais va bientôt apporter un nouvel air au football européen.

Toutefois, il est notoire que les clubs anglais figurant parmi les fondateurs de la Super Ligue ont désisté. Ceci est dû aux pressions et aux critiques perpétuelles de leurs funs et l’opposition du gouvernement britannique.

À l’encontre de Dan Bloch, les opposants du projet insistent sur le fait que pour régler leurs déficits financiers, les responsables des clubs se doivent de procéder à une reforme de leurs gestions ainsi que leurs méthodes de gouvernance. Cela concerne aussi bien les revenus que les frais de transferts des joueurs.

Maillots de foot personnalisés : acheter en ligne
Comment choisir des chaussures de foot adéquats ?